Cliquez sur J'aime Alliance essénienne de sauvegarde des animaux

Les répercussions du mal fait à l'animal sur l'Humanité

L’humanité souffre des conséquences de la bêtise humaine. La mère souffre et les esprits de la nature se révoltent contre l’homme

Les liens entre ce que l’homme fait aux animaux et la dégradation humaine


Prenons la vie de la planète et de l’humanité en main et décidons c’est quoi l’avenir. Si nous ne le faisons pas là nous, alors d’autres vont le faire à notre place et tu obéiras à ce qu’ils ont dit et quand tu reviendras c’est eux qui te diront comment tu dois penser, qu’est-ce que tu dois vivre. Déjà aujourd’hui les légumes perdent leur saveur, la vie perd sa saveur. L’homme est en train de perdre ses vertus c'est-à-dire la saveur.
Il y a des espèces animales qui disparaissent tous les jours. Elles disparaissent, elles s’éteignent, elles entrent dans le néant. Le monde incroyable dans lequel nous vivons de diversité, de profusion est en train de s’éteindre et il va vers un monde uniformisé où tout le monde pensera pareil, où tout sera organisé et où il n’y aura plus aucune liberté, aucune âme, aucun choix et aucun monde supérieur.
Nous allons réellement vers un monde matérialisé. Les animaux qui disparaissent, ne réapparaîtront pas, les vertus qui disparaissent dans les hommes, ne réapparaîtront pas. Et quand les hommes auront perdu toutes leurs vertus, toute leurs saveurs, toutes leurs couleurs, toutes leur richesses, alors ne pensez pas qu’on les retrouvera. La vie n’est pas ainsi faite. Il faut que nous nous réveillions et que la Nation essénienne vive sur la terre…

(Extrait de la conférence »la mission des esséniens pour l’avenir »D’Olivier Manitara)


Aujourd’hui, quand vous regardez après la mort, ce qui attends les hommes, ce sont les animaux, ils attendent les hommes et quand vous regardez les effets que ça aura tout ce qui est fait  la rupture avec le monde des animaux, vous aurez des problèmes dans les articulations, de plus en plus, dans l’humanité, les articulations vont se rouiller et vous n’aurez plus aucun contact humain, ça va aller vers, on ne voudra plus parler aux hommes, ça va faire une non communication entre les hommes, entre les hommes et les femmes, dans les familles, entre les générations et après même entre les hommes, on ne voudra même plus parler avec des hommes, on voudra parler par l’intermédiaire de machines, vous verrez.
Parce que les machines, pas de sentiments, pas de choses, tout est cadré, regardez d’ailleurs de plus en plus, nous rencontrons des machines, de plus en plus, et je parlais des avions, mais aujourd’hui on va remplacer les gens qui tamponnaient les billets par des machines, écoutez, on y va, mais en courant et on ne s’adressera qu’a des machines et on ne parlera qu’a des machines et ce sera un monde de machines et qui aura été mis en boite, mais les hommes, vous voyez. A cause du rapport avec les animaux, mais si on avait eu des rapports dans la lumière avec les animaux, on n’aurait pas fait ça, parce qu’on aurait aimé le contact humain, mais on n’aime plus le contact humain, vous voyez, je ne sais pas si c’est clair ce que je dis, moi, je le vois, hein, les grands magasins, les grandes surfaces, alors qu’avant on allait chez l’épicier, quand on allait chez l’épicier, on le connaissait, on lui parlait, on racontait toutes les histoires, on était ensemble, maintenant, c’est des grandes surfaces, pourquoi on aime les grandes surfaces, plus de contact, on est tous entrain de pousser son ventre devant soi et en fin de compte qu’est ce qu’on a, eh ben, on passe dans les caisses automatiques et vous verrez que bientôt, il n’y aura plus de caissières, ce sera des machines, on ne rencontrera plus d’hommes…….

(extrait de la conférence « l’alliance du peuple de la mère »d’Olivier Manitara)

De faire du mal à un animal c’est de détruire réellement la terre, l’humanité toute entière, ce que tu fais à l’autre on te le fait. Regarde; on a dit, œil pour œil dent pour dent Jésus a dit la loi de l’amour, il n’a pas dit la loi du monde divin, il a dit la loi qui devait régner dans le monde des hommes et c’est pourquoi il a dit : « Ce que vous faites aux petits, c’est à moi que vous le faites. » L’amour ne s’arrête pas aux hommes, l’amour est universelle, œil pour œil dent pour dent, ce que tu fais aux plus petits c’est à moi que tu le fais, mais bien sûr, c’est évident
Si tu ne te respecte pas toi-même, bien tu te détruis or toi c’est l’animal  Parce que ça ne suffit pas de dire il y a l’homme, il y a l’animal, il y a le végétal, il y a le minéral d’accord! Mais ces mondes ne sont que des parties visibles d’une autre monde qui est invisible, on le voit d’ailleurs ici, vous voyez? Il y a un monde invisible mais ce monde invisible est visible à travers l’homme, à travers toutes les manifestations. En réalité, regardez ici vous avez la terre, ici vous avez l’eau, ici vous avez l’air et ici bien sûr vous avez le feu, vous voyez le feu ce qui donne en réalité la vie, la chaleur et la Lumière…..

(Extrait de la conférence « tout vient de l’invisible »d’Olivier Manitara)


La suprême grandeur de la bêtise, ça éteint tout, tout le monde est malheureux. C’est juste là, vous voyez, c’est la frontière, c’est la bouche. Je dis la beauté, je dis la laideur, la lumière est entrée dans le monde, ou alors les ténèbres. Une parole et c’est les ténèbres de ta vie. Une parole de quelqu’un qui t’aime ou toi tu aimes quelqu’un, une parole de cette personne et ta vie est dans le malheur.
Une parole, la lumière est entrée dans le monde, mais les ténèbres aussi sont entrées dans le monde, une parole de Mao Tsé Toung: « les oiseaux sont nuisibles, tuez les oiseaux », une parole, les chinois ont tué les oiseaux dans la joie et le bonheur d’accomplir la parole de celui qui était les ténèbres, aucun discernement, des millions de morts. Les ténèbres sont entrées dans le monde, c’est l’homme qui choisit, est-ce que c’est les ténèbres, est-ce que c’est la lumière. Est-ce que l’homme a choisi Mao Tsé Toung, mais oui, c’est tous les jours de leur vie que tous les hommes ont choisi Mao Tsé Toung. Est-ce que c’est les chinois ? Non, c’est le monde entier, par leur parole, par leur façon de regarder, en bafouant la lumière, en bafouant les animaux, en bafouant les végétaux, en vivant d’une certaine façon, alors l’homme est entouré d’un monde autour de lui qui est le monde spirituel, les hommes sont des créateurs, grandeur de la laideur et en fin de compte les hommes, en faisant de leur vie quelque chose de laid dans leurs relations, dans leur parole, dans l’éducation de leurs enfants, dans tout leur système, ils appellent la laideur et ils donnent la grandeur de la laideur. Après les Dieux de la laideur viennent, ces Dieux ne sont pas des Dieux abstraits, ils s’appellent Mao Tsé Toung, Adolf Hither, ce sont les Dieux des hommes et les hommes vénèrent ces Dieux, leur donnent leur impôt, leur donnent toute leur vie, leur donnent leurs enfants en réalité pour faire marcher leur monde, c’est-à-dire le monde de ces Dieux, car il n’y a pas d’autre Dieux que les hommes sur la terre, ce sont les hommes qui mettent les êtres dans le bonheur, dans la splendeur ou alors dans les ténèbres. Il faut regarder ces choses, on le voit quand on regarde, il faut apprendre à regarder ces choses, pas simplement les grandes choses du monde qu’on nous met devant les yeux, c’est-à-dire laideur……

(extrait de la Conférence »pourquoi le peuple animal souffre-t-il de l’homme »d’Olivier Manitara)


Aujourd’hui les hommes dans leur ignorance incroyable pensent réellement qu’ils peuvent vivre sans les plantes, ils s’en moque, ils ont oublié tout cela. Les enfants ne savent même plus que le lait vient des vaches, que la salade vient de la terre ; ils pensent que cela vient de chez Carrefour ou Champion, c’est emballé dans du plastique, ils pensent que ça sort comme ça. On n’y croit plus que c’est la nature qui fait les jus de fruits, avec tous leurs trucs en brick on commencent à perdre le contact avec la réalité. Nous ne savons plus vivre avec la nature, nous sommes en train de devenir faibles. La nature elle-même disparaît ; la nature est en train de s’en aller, nous ne le voyons même pas. Quand j’étais petit je voyais des papillons partout, je marchais dans les champs et les papillons s’envolaient, il y en avait de toutes les formes de toutes les couleurs ; on n’en voit plus ; où ils sont ces papillons ? Ce n’est pas grave en s’en moque. On les clonera quand on saura le faire. Les fraises des bois, où sont les fraises des bois ? Avant les hommes avaient cette intelligence, ils mettaient partout des arbres fruitiers. Où voyez vous des arbres fruitiers maintenant ? Et quand vous en voyez, les fruits sont pourris sur les arbres. On a perdu le sens de tout ça ; parce que cela voulait dire quelque chose, on vivait en harmonie avec ces êtres, nous devions faire attention à tous ces êtres, il y avait une alliance, vous comprenez ?. Quand vous voyez une poule, c’est un œuf par jour, deux maintenant avec leur technique, une vache c’est 20 litres de lait, vous vous rendez compte de la richesse ? Ces êtres sont venus pour nous. Regardez les abeilles, vous mettez des hausses au dessus de leur ruche elle font du miel en plus pour nous, aujourd’hui elles sont en train de se faire détruire ; les vaches, les poules, il n’y a pas besoin de commentaire vous avez vu ce qu’on leur a fait. Nos amis nous les trahissons, nous pensons que nous n’avons pas besoin de ces êtres, mais c’est notre corps, réellement notre corps. Si nous faisons cela à notre corps, on nous le fera. Regardez comment nous agissons, en réalité, nous nous comportons comme les forces sombres. Vous ne le voyez pas ? nous les soumettons en esclavage, nous les exploitons, nous ne leur donnons aucune chose, mais en vérité des êtres viennent au-dessus de nous et sont en train de nous faire la même chose, mais les hommes ne le voient pas. Ce que tu fais au plus petit on te le fait ; c’est un secret ; c’est un des secrets de Beltane, la vie dans la nature ; j’aimerais tellement vous le transmettre…

extrait de la conférence »l’homme détruit tout autour de lui, comment arrêter? solutions esséniennes « d’Olivier Manitara)




Mais maintenant c’est devenu tellement n’importe quoi, ce qu’ils font aux animaux, Que les paysans sont les premiers à mourir, et en France tous les paysans sont entrain de mourir de leucémie, on le cache ils ont mis tellement de pesticide et d’engrais qu’ils se prennent tout maintenant. Ils ont été dégradé par les banques, qu’ils les ont forcés à prendre des crédits et des crédits, en les forçant de mettre des pesticides dans leur champs. Vous croyez vraiment qu’un homme digne veut faire ça, un paysan qui aime la terre, qui connait les secrets des plantes, mais jamais il veut faire ça, c’est l’amour on veut te donner le meilleur de moi, non. Quand tu fais un repas pour tes amis, on connait la vie, tu te réjouis que l’autre mange le gâteau que tu as préparé et qui soit dans le bonheur. Tu crois vraiment que les paysans c’est ça, non ils ont été asservit et mis en esclavage. Ils ne l’ont pas fait d’eux même c’est une intelligence qui est venu plus grande que tout et qui les as pris. Ça s’appelait le plan Marshall, y’avait l’obligation d’acheter des tracteurs, y’avait des Américains qui apporté tout ça en Europe, alors on a abandonné tous les bœufs, les chevaux, les relations, le travail avec l’amour le travail bien fait, la relation avec la Mère, la santé, les échanges et équilibrait le monde, le monde est entré dans la folie, je vous dis il n’y a plus d’âme. Et comme tu te comporte avec les pierres, les Dieux se comporteront avec toi, comme tu te comportes avec les végétaux, on se comportera, comme tu te comportes avec les animaux on se comportera, comme tu te comportes avec les minéraux, on se comportera, comme tu te comportes avec les hommes, on se comportera avec toi. Ce que tu fais au plus petit, c’est à moi que tu le fais, en réalisant des œuvres nous pouvions monter vers le plus haut et à un moment donné à force de travaux et d’acharnement, c’est la porte du monde des Archanges qui c’est ouverte…

(extrait de la conférence « retrouver son âme dans la nature »d’Olivier Manitara)




Nous pouvons créer un monde. Si nous ne créons pas de monde, tout çà est une utopie et une illusion totale. Si nous continuons à vivre pour le corps, dans le corps sans créer un monde là, si nous continuons à vivre dans le monde que créent les hommes, nous aurons des organes morts, nous aurons un corps mort car les hommes sont entrain de créer la mort, un monde artificiel coupé de toute la réalité et de tout l'organisme. L'homme est malade et il est entrain de rendre le monde malade : la vache folle, les poulets machins, les dauphins qui se suicident... Ce sont des signes, les OGM et ainsi de suite, c'est une maladie. Les OGM sont faits dans le sens de stériliser notre Mère, pourquoi ? Parce qu'une graine est un patrimoine. Ce que je vous dis, moi là ma parole est un patrimoine, ma parole ne m'appartient pas, c'est ce que je pense au plus profond de moi. C'est un patrimoine vivant, c'est un bien de l'humanité de pouvoir penser comme nous pensons aujourd’hui, de pouvoir le partager, élaborer d'autres façons de regarder, c'est un bien commun de l'humanité de pouvoir discuter, de pouvoir s'organiser en association et de pouvoir décider de vivre autrement et de ne pas être d'accord avec la masse, c'est un bien commun. Si nous ne l'utilisons pas nous atrophions les organes, si nous atrophions les organes nous n'avons plus d'organes. Qu'est ce que nous transmettons aux générations futures ? Des gens qui ne sont pas d'accord et qui ne disent rien : " Bon je ne suis pas d'accord mais fais ce que tu veux." L'homme a le pouvoir de créer un monde et en créant un monde, il crée un corps, il crée un organe, il crée son corps, son avenir. Comment nous créons notre avenir ? Par nos yeux, par nos oreilles mais écoutez ce que je vous dis et entrez dans ma pensée et vous allez voir ce que je vous dis, vous allez voir que ce n'est pas des petites paroles….

(extrait de la conférence »comment fonctionnent les 7 mondes  autour de l’homme »d’Olivier Manitara)



On croit réellement que l’homme est séparé des animaux, végétaux, des minéraux, on croit réellement qu’on peut faire n’importe quoi avec les végétaux, qu’on peut faire n’importe quoi avec les minéraux, qu’on peut faire n’importe quoi avec les animaux, que ça n’a aucune conséquence sur nous, mais c’est une aberration au niveau plus haut.si vous développez vos organes plus haut ,vous verrez que c’est  impossible qu’un homme soit vivant s’il n’y a pas des minéraux, des végétaux, des animaux. Regardez et vous verrez,!

Or si on veut conduire un homme en esclavage pas dans une libération mais dans un esclavage, c'est à dire le rendre faible, lui faire faire n'importe quoi dans la vie, eh bien après cet homme il a des dettes et quand il a des dettes tu le tiens. Il faut bien parler de forces sombres. On ne va pas dire que les forces qui ont guidées  Adolf Hitler, toutes ces forces là ce sont des belles forces ? On ne peut pas accepter çà, vous comprenez ! On ne peut pas dire que des forces qui conduisent des êtres dans la servitude, dans la torture, dans la méchanceté, dans la cruauté, tout ce qu'on peut voir par exemple mais c'est une évidence sur les animaux mais je nous sais pas documentez vous et regardez ce qui est fait à l'heure actuelle ! Et quand vous regardez ces choses mais vous avez peur parce que dite vous bien que ce que l'homme fait aux animaux c'est une signature, une écriture et que cela lui sera fait par d'autres." Ce que tu fais au plus petit c'est à moi que tu le fais" mais c'est aussi à toi parce que celui qui frappe par l'épée périra par l'épée…..

(extrait de la conférence »guérir les 4 malédictions de l’humanité »d’Olivier Manitara)

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

© Copyright 2011 Alliance essénienne de sauvegarde des animaux Tous droits réservés