Cliquez sur J'aime Alliance essénienne de sauvegarde des animaux

Pourquoi devenir végétarien?

C'est essentiel, VITAL pour avoir une relation saine et harmonieuse avec les animaux

 

Il y a plein de raisons à devenir végétarien !

images.jpg
                              

Certain le deviendrons pour l'amour des  animaux, d'autre pour raison philosophique ou religieuse, d'autre pour la survie de la planète, pour question de régime ou de santé, question économique, ou par manque de confiance vu les traitements déplorables sur les animaux et manque de qualité de la viande. Par contre certain auront difficiles à faire le pas par manque d’information, soit  mauvaise ou erronée

Les fausses croyances du végétarisme:
 
Beaucoup de personnes sont persuadées qu'une alimentation carnée est nécessaire à leur équilibre. Elles affirment que l'homme est carnivore et que privé de viande,
il va péricliter, perdre ses muscles, voire tomber malade. Rien, disent-elles, ne remplace cet aliment. Pourtant, le régime des végétariens est celui des centenaires!
Or que le végétarisme n'est pas une mode ! C’est un art de vivre largement éprouvé depuis des lustres. Un autre argument apporte un éclairage déterminant sur notre vraie nature.
En comparant les systèmes digestifs des animaux carnivores et herbivores, on s'est rendu compte que les intestins des carnivores étaient beaucoup plus courts que ceux des herbivores.
La digestion des protéines animales doit en effet être nécessairement rapide. Sans cela il se produirait des fermentations et des putréfactions. De ce fait, le temps du transit des carnivores est raccourci.
 Avec des intestins plus courts, le passage des déchets azotés n'a pas le temps d'attaquer les muqueuses des intestins. Les intestins humains comparés, toutes proportions gardées, aux autres espèces animales sont parmi les plus longs: 4 mètres pour l'intestin grêle et près de 2 mètres pour le côlon. Les gros mangeurs de viande, disent les statistiques, sont beaucoup plus sujets au cancer du côlon que les végétariens, car leur transit des déchets protéiques dure trop longtemps. À cela se rajoutent les problèmes de ralentissement dus aux constipations chroniques découlant d'un mode de vie trop sédentaire ou trop stressé. Le problème ne se pose pas avec les végétariens, les fibres végétales accélérant le transit et nettoyant les parois intestinales auxquelles elles donnent vie. Quant aux canines, il semblerait qu'elles soient apparues au cours de l'évolution humaine et sont en nombre réduit. Enfin, et il est important que cela soit pris en considération, les animaux ont droit, tout comme l'homme, à une vie paisible sur la terre. Ils l'occupent au même titre que nous, méritent notre respect ... et notre considération. Un homme carnivore rompt son harmonie avec la planète Terre. Or nous l'avons vu précédemment, toute maladie découle d'une rupture d'harmonie avec l'environnement. Les animaux sont dotés de sensibilité et d'intelligence. Lorsqu'on enlève les veaux aux vaches, elles meuglent pendant trois jours et trois nuits. Il faut le savoir!images2.jpg


Beaucoup de choses ont été dites et écrites sur l'alimentation. Dans une démarche globale, le regard ne peut être le même que dans une démarche analytique. L’alimentation dépend du rapport de l'individu à la nourriture. La nourriture en elle-même joue bien entendu son rôle tant par sa qualité que par ses quantités. Les régimes préconisés par beaucoup de diététiciens ou de médecins s'avéreraient inutiles si l'attention était portée sur le rapport de l'individu à la vie et par conséquent à son alimentation.
Quant aux fameuses carences dont on parle tant, elles viennent essentiellement non pas de la nature des aliments, mais encore une fois du rapport de l'homme à son environnement, L'animal réputé comme étant le plus fort de la nature, le bœuf, ne se nourrit que d'herbe. il est donc risible de penser que l'homme a besoin de viande, de poisson ou de tels ou tels autres compléments alimentaires.

Tout comme les chevaux qui ne mangent pas de viande et pourtant très musclés!
 Cette simple question « d'où la vache tire-t'-elle le calcium de son lait alors qu'elle ne mange que de l'herbe? » Alors pourquoi passer par la consommation d'animaux pour absorber leurs protéines ?  Cela suffit à faire tomber les préjugés en matière des prétendues carences. L’homme censé être plus évolué que la vache est donc parfaitement en mesure de synthétiser tous les ingrédients dont il a besoin. Seuls les conditionnements de la société de consommation lui font croire à des nécessités qui n'existent pas en réalité.

Dans les premiers temps de l'humanité, l'homme se nourrissait de lumière solaire par 1intermédiaire de sa peau de la respiration et, en dernier lieu, par l'estomac en ingurgitant de la nourriture.

 
De nos jours, la plupart des individus sont malades d'un excès d’alimentation.  Le nombre croissant d'obèses en est la preuve.

Pour être en bonne santé, il faut établir et maintenir un contact profond à la foi avec la terre et le ciel. S'il se prive de ce contact, il perd la santé.
Cette incompréhension du sens profond de sa vie et de sa place dans l'univers  l'expose à de graves dangers. Le nombre de malades actuels en constitue une preuve éclatante.

Par contact avec le ciel, il faut entendre l'ouverture à la spiritualité et à l'aspect invisible du réel. Par contact avec la Terre, il faut entendre la conscience de ses rythmes.

La Terre est une entité spirituelle avec ses hauts lieux et ses mystères. Si vous êtes seul dans une forêt, si vous avez goûté en silence à la magie qui s'y déroule, vous comprendrez facilement le sens de ce passage. Si vous vivez en compagnie d'un animal domestique et que vous en appréciez le contact, dites - vous bien que tous les animaux ont, de même que votre petit compagnon, quelque chose d'attachant, de sensible et d'intelligent.
La sagesse populaire ne s'y trompe pas: on dit « rusé comme un renard, malin comme un singe, fidèle comme un chien ». Pour une femme ou un homme qui s'occupe particulièrement bien de ses enfants, on dit qu'elle est « une mère poule », on dit aussi « un papa poule ». Il vous sera peut-être alors un peu plus facile d'admettre qu'aucun animal n'est fait pour être mangé, mais qu'il est sur terre pour vivre au même titre que vous. L'homme est fait pour se nourrir des fruits de la Terre. Cette Terre les donne à profusion sans qu'il soit nécessaire de tuer et de massacrer les animaux. Les statistiques montrent que les végétariens sont en bien meilleure santé que les mangeurs de viande. Il est donc grand temps, si on veut parler de santé durable, de rétablir l'harmonie de l'homme avec son environnement. Sans un juste rapport énergétique avec le ciel et la Terre, l'homme s'expose à des disharmonies et donc à des risques de maladies. Il lui faut ouvrir son âme et son cœur à ces réalités. Si la médecine actuelle n'arrive pas à venir à bout de ces maladies que sont le cancer ou le SIDA, c'est que leur origine n'est pas au niveau biologique, mais à des niveaux plus subtils.images3.jpg

Les animaux nous montrent bien les différences" ambiances" lors de leurs repas en général le repas chez les herbivores se passe dans la sérénité sans complication tandis que chez leurs congénères carnivores le repas se passe dans la lutte,l'agressivité ,la frustration et la loi de hiérarchie de même chez les humains les végétariens mangent plus avec conscience en relation et respect avec la nature.
De toute évidence si le monde deviendrai végétarien plus de souffrance dans le règne animale
 
MCC  LH
source de éco -médecine de Serge Fitz

5 votes. Moyenne 3.60 sur 5.

© Copyright 2011 Alliance essénienne de sauvegarde des animaux Tous droits réservés