Cliquez sur J'aime Alliance essénienne de sauvegarde des animaux

zoo-sadime

Non au zoosadisme & Non à la zoophilie

Stop au zoo-sadisme

Les guides des animaux nous demandent , de mettre au grand jour, l' existence et la multiplication des maisons de prostitutions avec animaux, toute une industrie de sadisme sexuelle via internet, vidéo et autre moyens pour en faire un commerce très lucratif sur la souffrance des animaux.

Il est temps d’arrêter et de faire arrêter toute cette horreur.

Cela reste caché tellement que cela est honteux et dégradant.

 

Zoophiliedogobaila4

.

Nous ne parlons pas ici de certaine personne souffrant de solitude ayant des actes sexuelles avec leurs animaux, cette catégorie là éprouvent des sentiments pour leurs bêtes.

Mais à la catégorie bien plus perverse où les animaux tel que des grands chiens, singes, chevaux, brebis....sont attachés, humiliés, torturés souvent déchirés entrainent une mort cruelle. La perversité humaine n'a pas de limite s’attaquant même sur des femelles en gestations, celles-ci perdent leurs petits. Après l'acte ces sadiques ont parfois le besoin de les tuer.

La législation européenne est trop molle face à cet horreur, laissant chaque pays à sa propre loi.
Dans le reste du monde, sauf quelques pays, aucune loi ne l'interdit, cela est même légitime. Certain diront même qu'il vaut mieux cela que sur des enfants, mais il faut savoir que les pédophiles ont commencés sur les animaux.

.

Note essénienne en collaboration avec les guides animaux.

Cela est une grande tristesse pour le monde animale.Ce sont des forces qui ne devraient même pas exister tant elles sont vils au même titre que la prostitution infantile, l'homme fait de l'argent en profanant tout ce qui est innocent. Ceux qui vivent de ce commerce auront la honte sur eux dans tous les mondes et finiront enchainés à leurs tour, tandis que ceux qui pratiquent de telles actes, sont des malades qui doivent être soigné. Une fois que l'homme commence cette déviance, les forces s'installent dans sa semence ( bas ventre) deviennent très puissantes et in métrisables. De plus l'homme passera cette perversité à ses descendants maudissant ainsi sa famille pour des générations.

Par le zoo-sadisme, le beau monde de la vie qu'est la procréation est sali et touche tous les règnes, cela engendre des difficultés pour le monde animale dans sa propre procréation.

.

Ce que le monde animale veut : Que tout cela soit connu du grand publique et puni dans la pureté ou la justice. Cette perversité doit être mise au grand jour, pour la stopper dans sa croissance vu les nouvelles communications utilisées par les humains comme internet où il n'y a pas de retenue.

Marie-Christine & Lilas de l'alliance essénienne de sauvegarde des animaux

En savoir plus:

 Souffrances psychologiques

La zoophilie n’étant jusqu'alors prohibée que lorsqu'elle portait physiquement atteinte aux animaux… les preuves pouvant confirmer l’infraction supposée étaient difficiles à réunir pour les vétérinaires du pays, qui pouvaient soupçonner des abus commis sur les animaux sans être en mesure de les attester formellement. Ce principe douteux occultait en outre les souffrances psychologiques ressenties par l’animal.
En 2006, dernière année pour laquelle des chiffres sont disponibles, une centaine de cas, impliquant des blessures sur les animaux, ont été portés à la connaissance des autorités suédoises. Le pays est par ailleurs parmi les seuls pays à avoir tenu des statistiques régulières. En France, et dans de nombreux pays européens où la zoophilie est prohibée, aucune donnée ne permet de donner des chiffres précis sur l’étendue supposée de ces pratiques, ni sur le nombre de plaintes déposées. En Allemagne - où la vente, la location ou le prêt d'un animal à des fins sexuelles étaient autorisés jusqu’en 2012 - la zoophilie concernerait, selon l’association Deutschlandsagtnein*, 2,4 millions de cas.
«Il n'existe aucun doute autour du fait qu'il est interdit d'accabler les animaux.

Eskil Erlandsson - ministre suédois des Affaires rurales

Pays européens à la traîne
La nouvelle législation suédoise, qui entre en vigueur à partir du 1er janvier 2014, s’inscrit dans un mouvement européen plus large : une directive de l’Union oblige en effet les Etats membres à renforcer leur législation en termes de protection animale. Si la France punit les actes de nature sexuelle commis envers les animaux depuis 2004, d’autres pays sont à la traîne : en Belgique et au Danemark, les actes zoophiles sont malheureusement toujours légaux. Et l’Allemagne compte pour sa part des associations de défense… de zoophiles (!).

Mais c’est en Suisse que la loi est la plus aboutie sur ce sujet : le code pénal helvète sanctionne à la fois les actes de nature sexuelle commis sur les animaux ainsi que la diffusion et la réception d’images zoophiles. C’est aujourd’hui le seul Etat à s’être doté d’un arsenal législatif complet et dissuasif : les peines de prison peuvent aller jusqu’à 3 ans. En France, si une proposition de loi a été déposée en ce sens par la députée Muriel Marland-Militello (UMP), celle-ci n’a jamais été inscrite à l’ordre du jour parlementaire. Un vide juridique qu’il serait urgent de combler.

Ce que dit le code pénal/
Article 521-1 du code pénal (extrait) :

Le fait, publiquement ou non, d'exercer des sévices graves ou de nature sexuelle ou de commettre un acte de cruauté envers un animal domestique, ou apprivoisé, ou tenu en captivité, est puni de deux ans d'emprisonnement et de 30 000 € d'amende. À titre de peine complémentaire, le tribunal peut interdire la détention d'un animal, à titre définitif ou non.

La loi interdit-elle vraiment la zoophilie?En France ?

Dans sa rédaction actuelle, l'article 521-1 du code pénal semble se limiter aux «sévices» de nature sexuelle, ce qui pourrait autoriser une pratique zoophile respectueuse des animaux, ce que revendique avec sérieux la communauté «Zeta».
Le fait, publiquement ou non, d'exercer des sévices graves ou de nature sexuelle ou de commettre un acte de cruauté envers un animal domestique, ou apprivoisé, ou tenu en captivité, est puni de deux ans d'emprisonnement et de 30.000 euros d'amende. A titre de peine complémentaire, le tribunal peut interdire la détention d'un animal, à titre définitif ou non.
Mais la Cour de cassation a tranché la question en estimant dans un arrêt du 4 septembre 2007 que «des actes de pénétration sexuelle commis par une personne sur un animal constituent des sévices de nature sexuelle au sens dudit texte». Le prévenu avait pratiqué des actes de sodomie sur son poney «Junior» et avait écopé d'un an de prison avec sursis, assorti d'une interdiction définitive de posséder des animaux. L'«arrêt Junior» clarifie la ! loi, mais ne règle pas tous les cas de figures.
.

Casse-tête juridique

Pour parler crûment, l'arrêt de la Cour de cassation a réglé la question de la pénétration d'un homme sur un animal mais pas celle du sexe entre une femme et un animal (la situation la plus fréquente sur les sites zoophiles). L'arsenal juridique ne permet pas de condamner ces pratiques puisqu'il faut prouver que l'animal a souffert. Ce qui relève du casse-tête juridique quand un animal pénètre une femme. Si la proposition de loi était votée, la simple interdiction de la diffusion «des sévices de nature sexuelle» sur les animaux ne changerait en fait pas grand-chose, puisque les photos ou les vidéos avec des actrices resteraient dans un flou juridique.
De manière plus générale, «la zoophilie est une infraction très difficile à prouver, déplore Romy Turpin, responsable juridique de la Fondation Brigitte Bardot. Il faut qu'il y ait soit des témoins, soit un enregistrement vidéo, soit une analyse clinique voire une autopsie pour les cas les plus extrêmes. Pour prouver l'infraction devant le juge, on est souvent obligé de trouver des traces de sperme. Or il se dissout très vite dans le corps de l'animal.»
 les autres pays:
.
.

Dogobailazoophilie

chien décédé suite aux sévices sexuelles

.

Ce que nous pouvons faire est de signer les 4 pétitions ci-dessous

PETITION TO DENMARK: Bestiality is Very Dangerous to Public Health due to Zoonotic diseases
.
www.petitiononline.com/petitions/Beast999/signatures?page=271

Comments; Stop the Zoophilie in Danemark, please punish the people who do it too; Please specify your country & Province; Brussels-Belgium. boukhalil.

Petitioning Minister Mr Henrik Høegh

http://www.avaaz.org/fr/petition/Interdire_les_maisons_closes_zoophiles_en_Europe_en_Asie_et_au_MoyenOrient/?tZmYSbb

https://4659.lapetition.be/

Merci pour les victimes des sévices

Le voir c'est le savoir, nous ne pouvons plus l'ignorer et ne rien faire, c'est laisser condamné des êtres innocents.

 voir le site dogobaila.com

© Copyright 2011 Alliance essénienne de sauvegarde des animaux Tous droits réservés